Il existe une quantité de mesures gouvernementales possibles pour lutter contre le changement climatique, mais il n’y en a qu’une qui réduit directement l’usage de combustibles fossiles et fait donc baisser les émissions de CO₂ : une contribution directement reliée à la production de combustibles fossiles (aussi appelée taxe carbone).

L’échange de quotas d’émissions de l’Union Européene (UE) est une tentative de taxer les émissions de CO₂.
Le constat est que c’est un échec: le prix du droit d’émission par tonne CO₂ est bien trop bas  depuis des années (entre 5 et 25€), pour permettre de faire baisser les émissions de gaz à effet de serre (GES).

Tant qu’il n’existe pas au niveau européen de quotas efficaces d’émissions de CO₂, nous revendiquons une taxe nationale sur toutes les productions et importations de combustibles fossiles comme mesure de transition. C’est le meilleur moyen en rapport coût-efficacité pour réaliser les objectifs de réduction d’émissions français.  C’est également le moyen de promouvoir une solution au niveau européen à plus long terme. Pour donner à l’économie le temps nécessaire de s’adapter à cette contribution carbone, on devra la fixer en première instance à un niveau bas et puis l’augmenter annuellement.

A moyen terme notre objectif est un prix efficace sur le CO₂ au niveau européen. C’est pourquoi nous avons lancé l‘Initiative Citoyenne Européenne pour que notre solution soit présentée comme projet de loi au niveau européen.

Continued at source…